« ma vie avec toi », vu par…

J’ai vu cette installation lors de l’exposition « Paris Delhi Bombay » (2011), exposant essentiellement des artistes des années 1970 Français et Indien. J’avais été très impressionnée par la richesse du travail des artistes indiens, je pense souvent à certaines de ces installations, petite musique.

Mais cette œuvre m’a particulièrement touchée surtout après avoir admiré en Inde ces guirlandes. Comme je ne connaissais pas l’intention de l’artiste je me suis dit qu’il s’agissait de dénoncer la condition féminine et le sort qu’il leur était fait. Je pensais même que l’artiste était une femme ce qui n’est pas le cas. Les lames de rasoir semblent anodines à première vue ensuite dans cette installation rendent le propos encore plus fort. Car ce travail interroge l’ambivalence de la perception, de la beauté innocence qui laisse la place à la mort et au danger. En Inde les guirlandes sont offertes pour les fêtes en signe de respect. L’œuvre fait référence à l’assassinat de l’ancien premier ministre Rajiv Gandhi. Une bombe était dissimulée dans une guirlande au cou d’une militante qui l’a placée sur son cou et qui en a activé le détonateur.

Isabelle Eches

SUNIL GAWDE

SUNIL GAWDE