Atelier familial / Black Incarnation

Mercredi 19 avril se déroulait l’atelier en famille autour de l’exposition Black Incarnation. Ce rendez-vous est l’occasion pour les petits et les grands de partir à la découverte des œuvres de manière originale, puis de partager un moment de pratique.

Nous avons commencé par réaliser un premier tour d’exposition, pour rencontrer les œuvres, et observer les différentes incarnations du noir, à travers les matériaux, les nuances qu’il revêt. Cette première approche nous a ensuite permis d’envisager les œuvres comme support d’imaginaire, et d’inventer, à partir d’elles des histoires.

Celles-ci nous ont amené à nous attarder sur les choux de Mona Oren, évoquant la chanson « Savez-vous planter les choux? » pour certains, ou la paix, pour d’autres, symbolisée par la couleur blanche et l’utilisation de la lumière. En effet, d’origine israélienne, l’artiste envisage le choux selon sa tradition, comme symbole des anges. A partir de là, nous voilà donc avec un fermier qui plante des choux, et un ange. C’est tout naturellement que nous en sommes arrivés à l’histoire qui suit :

Un fermier, cultivateur de choux, souhaite trouver un remplaçant afin de partir en vacances.
Il trouve de l’aide auprès d’un ange, qui accepte de s’occuper de la plantation en son absence.

Tous accordés sur ce récit, l’atelier s’est poursuivi par sa mise en image. Pour incarner cette histoire, nous avons réalisé un collage à douze mains, à partir de dessins et de magazines découpés, servant enfin à la projection en ombres chinoises de la scène sur fond blanc. On y voit sur la droite le fermier, dans un wagon de train, avec sa valise, quittant l’exploitation, alors que l’ange arrive, venu du ciel pour prendre la relève. Sur la gauche, l’immense étendue du champ de choux occupe presque la moitié de la Terre !

Ce parcours nous a donc mené à la découvertes des œuvres, point de départ pour l’invention de nouvelles histoires. Les ombres chinoises nous ont ensuite permis de retourner au noir, en utilisant la lumière, clin d’œil à l’œuvre de Mona Oren qui nous a tant inspiré.

Merci à tous les participants plein d’enthousiasme pour ce moment partagé autour d’une création commune inventive !